Sur ce forum nous établirons un RP de final fantasy, nous cherchons des membres, n'hésitez pas a venir vous inscrire!!!!!!!!!!



 
AccueilFantasy finalCalendrierGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
VOici le nouveau design du forum. nous avons décider entre nous admins + membre spéciale que ce forum devait avoir ce design, dites nous ce que vous en penser
Pour ceux qui sont interressé, chaque membres sur ce forum pourra si possible recruter des personnes proches (Fan manga, FF et autres sujet important...)

Partagez | 
 

 Vos poèmes préférés

Aller en bas 
AuteurMessage
Cagalli
Guerrier
Guerrier
avatar


MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Mer 9 Mar - 14:29

Ils sont vraiments excellent ces poemes Oo
Revenir en haut Aller en bas
Phantom Miria
Joueur de Blitzball
Joueur de Blitzball
avatar


MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Jeu 7 Jan - 11:45

^^^^
Poésie d 'un autre auteur comptant parmi mes préférés:

* Maurice ROLLINAT (1846-1903)


Fin d'hiver

Par ce temps si bénin, après tant de froidure,
Dans les grands terrains gris, sur les coteaux chenus,
On a l'impression parmi ces arbres nus
D'un très beau jour d'été sans fleurs et sans verdure.

Les pieds ne glissent plus sur la terre moins dure
Où les feux du soleil, presque tous revenus,
Allument cailloux, rocs, sable et gazons menus.
Dans l'atmosphère souffle un vent tiède qui dure.

Et çà et là - près d'un marais,
D'un taillis, d'un pacage, auprès
D'un ruisseau bordé de vieux aunes,

Le printemps s'annonce à vos yeux
Avec le vol silencieux
De beaux petits papillons jaunes.
Revenir en haut Aller en bas
Hildegarde Stracker
Yuna
Yuna
avatar

Age du perso : 17 ans

Caractéristique
Points d'énergie (PE):
100/100  (100/100)
Expérience :
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Dim 3 Jan - 11:58

Ha ok je comprend mieux maintenant^^

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-final.forumactif.com
Phantom Miria
Joueur de Blitzball
Joueur de Blitzball
avatar


MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Sam 2 Jan - 11:03

En effet,et ce thème fut aussi utilisé par Lautréamont dans les Chants de Maldoror^^

bien qu 'il s 'agisse là de prose et non de vers comme pour Corbière

(c est le CHANT PREMIER
Strophe 13)
Revenir en haut Aller en bas
Hildegarde Stracker
Yuna
Yuna
avatar

Age du perso : 17 ans

Caractéristique
Points d'énergie (PE):
100/100  (100/100)
Expérience :
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Ven 1 Jan - 16:53

Jolie poeme meme si le theme du crapaud reste un glauque mdr^^

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-final.forumactif.com
Phantom Miria
Joueur de Blitzball
Joueur de Blitzball
avatar


MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Jeu 31 Déc - 10:55

LE CRAPAUD

Un chant dans une nuit sans air...
La lune plaque en métal clair
Les découpures du vert sombre.

... Un chant ; comme un écho, tout vif
Enterré, là, sous le massif...
- Ca se tait : Viens, c’est là, dans l’ombre...

- Un crapaud ! - Pourquoi cette peur,
Près de moi, ton soldat fidèle !
Vois-le, poète tondu, sans aile,
Rossignol de la boue... - Horreur ! -

... Il chante. - Horreur !! - Horreur pourquoi ?
Vois-tu pas son oeil de lumière...
Non : il s’en va, froid, sous sa pierre.
.....................................................................
Bonsoir - ce crapaud-là c’est moi.

(Ce soir, 20 juillet)


Tristan Corbière



Vois-le, poète tondu, sans aile,
Rossignol de la boue...
cette phrase peut faire echo au poème de l 'Albatros de Baudelaire, d 'une certaine façon, je trouve?^^
Revenir en haut Aller en bas
Phantom Miria
Joueur de Blitzball
Joueur de Blitzball
avatar


MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Mar 22 Déc - 8:14

Enchantée qu 'il te plaise^^

N 'hésite pas à poster les textes qui ont ta préférence^^
Revenir en haut Aller en bas
Steven
Pilote de Hautvent
Pilote de Hautvent
avatar


MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Lun 21 Déc - 22:00

j'adore ce poème que je connais déjà magnifique !
Revenir en haut Aller en bas
http://vadcar76800.forumsactifs.com/
Phantom Miria
Joueur de Blitzball
Joueur de Blitzball
avatar


MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Dim 20 Déc - 9:52

en effet...Il compte parmi mes préférés, le jeune prodige de Charleville, le poète voyant^^


Un autre extrait que j 'aime beaucoup:


Aloysius Bertrand — Gaspard de la nuit

La Nuit et ses prestiges

Gaspard de la nuit/Édition 1920/Ondine



ONDINE



Je croyais entendre

Une vague harmonie enchanter mon sommeil,
Et près de moi s'épandre un murmure pareil
Aux chants entrecoupés d'une voix triste
et tendre.

CH. BRUGNOT. - Les deux Génies.


— « Écoute! — Écoute! — C'est moi, c'est Ondine qui frôle de ces gouttes d'eau les losanges sonores de ta fenêtre illuminée par les mornes rayons de la lune; et voici, en robe de moire, la dame châtelaine qui contemple à son balcon la belle nuit étoilée et le beau lac endormi.

« Chaque flot est un ondin qui nage dans le courant, chaque courant est un sentier qui serpente vers mon palais, et mon palais est bâti fluide, au fond du lac, dans le triangle du feu, de la terre et de l'air.

« Écoute! — Écoute! — Mon père bat l'eau coassante d'une branche d'aulne verte, et mes sœurs caressent de leurs bras d'écume les fraîches îles d'herbes, de nénuphars et de glaïeuls, ou se moquent du saule caduc et barbu qui pêche à la ligne. »
*
* *

Sa chanson murmurée, elle me supplia de recevoir son anneau à mon doigt, pour être l'époux d'une Ondine, et de visiter avec elle son palais, pour être le roi des lacs.

Et comme je lui répondais que j'aimais une mortelle, boudeuse et dépitée, elle pleura quelques larmes, poussa un éclat de rire, et s'évanouit en giboulées qui ruisselèrent blanches le long de mes vitraux bleus.
Revenir en haut Aller en bas
Hildegarde Stracker
Yuna
Yuna
avatar

Age du perso : 17 ans

Caractéristique
Points d'énergie (PE):
100/100  (100/100)
Expérience :
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Ven 4 Déc - 11:58

Franchement a le lire, on se dit que ce type, ben c'était quelqu'un ^^

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-final.forumactif.com
Phantom Miria
Joueur de Blitzball
Joueur de Blitzball
avatar


MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Ven 4 Déc - 7:38

ARTHUR RIMBAUD (1854-1891)

Illuminations (1873-1875)

Aube

J'ai embrassé l'aube d'été.

Rien ne bougeait encore au front des palais. L'eau était morte. Les camps d'ombre ne quittaient pas la route du bois. J'ai marché, réveillant les haleines vives et tièdes, et les pierreries regardèrent, et les ailes se levèrent sans bruit.

La première entreprise fut, dans le sentier déjà empli de frais et blêmes éclats, une fleur qui me dit son nom.

Je ris au wasserfall blond qui s'échevela à travers les sapins : à la cime argentée je reconnus la déesse.

Alors je levai un à un les voiles. Dans l'allée, en agitant les bras. Par la plaine, où je l'ai dénoncée au coq. A la grand'ville elle fuyait parmi les clochers et les dômes, et courant comme un mendiant sur les quais de marbre, je la chassais.

En haut de la route, près d'un bois de lauriers, je l'ai entourée avec ses voiles amassés, et j'ai senti un peu son immense corps. L'aube et l'enfant tombèrent au bas du bois.

Au réveil il était midi.
Revenir en haut Aller en bas
Phantom Miria
Joueur de Blitzball
Joueur de Blitzball
avatar


MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Jeu 3 Déc - 12:11

Contente qu 'il t 'ait plu, c est un de mes préférés^^
Revenir en haut Aller en bas
Hildegarde Stracker
Yuna
Yuna
avatar

Age du perso : 17 ans

Caractéristique
Points d'énergie (PE):
100/100  (100/100)
Expérience :
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Jeu 3 Déc - 10:45

Ca c'est du poeme Oo la vache^^


mes impression? j'ai bien aimé, ca sent une reelle profondeur dans les pensées...c'est cool quoi xd lol

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-final.forumactif.com
Phantom Miria
Joueur de Blitzball
Joueur de Blitzball
avatar


MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Jeu 3 Déc - 6:22

Je continue avec Lautréamont I love you


Vieil océan, ô grand célibataire, quand tu parcours la solitude solennelle de tes royaumes flegmatiques, tu t’enorgueillis à juste titre de ta magnificence native, et des éloges vrais que je m’empresse de te donner. Balancé voluptueusement par les mols effluves de ta lenteur majestueuse, qui est le plus grandiose parmi les attributs dont le souverain pouvoir t’a gratifié, tu déroules, au milieu d’un sombre mystère, sur toute ta surface sublime, tes vagues incomparables, avec le sentiment calme de ta puissance éternelle. Elles se suivent parallèlement, séparées par de courts intervalles. À peine l’une diminue, qu’une autre va à sa rencontre en grandissant, accompagnées du bruit mélancolique de l’écume qui se fond, pour nous avertir que tout est écume. (Ainsi, les êtres humains, ces vagues vivantes, meurent l’un après l’autre, d’une manière monotone ; mais sans laisser de bruit écumeux). L’oiseau de passage se repose sur elle avec confiance, et se laisse abandonner à leurs mouvements, pleins d’une grâce fière, jusqu’à ce que les os de ses ailes aient recouvré leur vigueur accoutumée pour continuer le pèlerinage aérien. Je voudrais que la majesté humaine ne fût que l’incarnation du reflet de la tienne. Je demande beaucoup, et ce souhait sincère est glorieux pour toi. Ta grandeur morale, image de l’infini, est immense comme la réflexion du philosophe, comme l’amour de la femme, comme la beauté divine de l’oiseau, comme les méditations du poète. Tu es plus beau que la nuit. Réponds-moi, océan, veux-tu être mon frère ? Remue-toi avec impétuosité… plus… plus encore, si tu veux que je te compare à la vengeance de Dieu ; allonge tes griffes livides, en te frayant un chemin sur ton propre sein… c’est bien. Déroule tes vagues épouvantables, océan hideux, compris par moi seul, et devant lequel je tombe, prosterné à tes genoux. La majesté de l’homme est empruntée ; il ne m’imposera point : toi, oui. Oh ! quand tu t’avances, la crête haute et terrible, entouré de tes replis tortueux comme d’une cour, magnétiseur et farouche, roulant tes ondes les unes sur les autres, avec la conscience de ce que tu es, pendant que tu pousses, des profondeurs de ta poitrine, comme accablé d’un remords intense que je ne puis pas découvrir, ce sourd mugissement perpétuel que les hommes redoutent tant, même quand ils te contemplent, en sûreté, tremblants sur le rivages, alors, je vois qu’il ne m’appartient pas, le droit insigne de me dire ton égal. C’est pourquoi, en présence de ta supériorité, je te donnerais tout mon amour (et nul ne sait la quantité d’amour que contiennent mes aspirations vers le beau), si tu ne me faisais douloureusement penser à mes semblables, qui forment avec toi le plus ironique contraste, l’antithèse la plus bouffonne que l’on ait jamais vue dans la création : je ne puis pas t’aimer, je te déteste. Pourquoi reviens-je à toi, pour la millième fois, vers tes bras amis, qui s’entr’ouvrent, pour caresser mon front brûlant, qui voit disparaître la fièvre à leur contact ! Je ne connais pas la destinée cachée ; tout ce qui te concerne m’intéresse. Dis-moi donc si tu es la demeure du prince des ténèbres. Dis-le moi… dis-le moi, océan (à moi seul, pour ne pas attrister ceux qui n’ont encore connu que les illusions), et si le souffle de Satan crée les tempêtes qui soulèvent tes eaux salées jusqu’aux nuages. Il faut que tu me le dises, parce que je me réjouirais de savoir l’enfer si près de l’homme. Je veux te saluer et te faire mes adieux ! Vieil océan, aux vagues de cristal… Mes yeux se mouillent de larmes abondantes, et je n’ai pas la force de poursuivre ; car, je sens que le moment est venu de revenir parmi les hommes, à l’aspect brutal ; mais… courage ! Faisons un grand effort, et accomplissons, avec le sentiment du devoir, notre destinée sur cette terre. Je te salue, vieil océan !
Revenir en haut Aller en bas
Steven
Pilote de Hautvent
Pilote de Hautvent
avatar


MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Jeu 19 Nov - 21:12

merci d'avoir posté ce poème stella, je sentais que ça venait des FLEURS DU MAL...
Revenir en haut Aller en bas
http://vadcar76800.forumsactifs.com/
Stella
Bandits
Bandits
avatar


MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Jeu 19 Nov - 19:22

J'aime beaucoup celle ci.

Une Chargone


Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme,
Ce beau matin d'été si doux :
Au détour d'un sentier une charogne infâme
Sur un lit semé de cailloux,




Les jambes en l'air, comme une femme lubrique,
Brûlante et suant les poisons,
Ouvrait d'une façon nonchalante et cynique
Son ventre plein d'exhalaisons.




Le soleil rayonnait sur cette pourriture,
Comme afin de la cuire à point,
Et de rendre au centuple à la grande nature
Tout ce qu'ensemble elle avait joint ;




Et le ciel regardait la carcasse superbe
Comme une fleur s'épanouir.
La puanteur était si forte, que sur l'herbe
Vous crûtes vous évanouir.


Les mouches bourdonnaient sur ce ventre putride,

D'où sortaient de noirs bataillons
De larves, qui coulaient comme un épais liquide
Le long de ces vivants haillons.


Tout cela descendait, montait comme une vague,

Ou s'élançait en pétillant ;
On eût dit que le corps, enflé d'un souffle vague,
Vivait en se multipliant.


Et ce monde rendait une étrange musique,

Comme l'eau courante et le vent,
Ou le grain qu'un vanneur d'un mouvement rythmique
Agite et tourne dans son van.


Les formes s'effaçaient et n'étaient plus qu'un rêve,

Une ébauche lente à venir,
Sur la toile oubliée, et que l'artiste achève
Seulement par le souvenir.


Derrière les rochers une chienne inquiète

Nous regardait d'un oeil fâché,
Épiant le moment de reprendre au squelette
Le morceau qu'elle avait lâché.


Et pourtant vous serez semblable à cette ordure,

A cette horrible infection,
Étoile de mes yeux, soleil de ma nature,
Vous, mon ange et ma passion !


Oui ! telle vous serez, ô reine des grâces,

Après les derniers sacrements,
Quand vous irez, sous l'herbe et les floraisons grasses.
Moisir parmi les ossements.


Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine

Qui vous mangera de baisers,
Que j'ai gardé la forme et l'essence divine
De mes amours décomposés !

~ Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal

Il y en a d'autres bien sûr,mais je trouve celle ci géniale ^^

Revenir en haut Aller en bas
http://ff7crisiscore-rpg.forumactif.org/
Phantom Miria
Joueur de Blitzball
Joueur de Blitzball
avatar


MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Jeu 19 Nov - 18:57

Hello Steven!De quel sujet parle -t-il? je pourrai essayer de te le retrouver^^
Revenir en haut Aller en bas
Steven
Pilote de Hautvent
Pilote de Hautvent
avatar


MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   Jeu 19 Nov - 14:25

Justement j'aime beaucoup un des poèmes de Baudelaire mais je ne sais plus ce que c'est lol
Revenir en haut Aller en bas
http://vadcar76800.forumsactifs.com/
Phantom Miria
Joueur de Blitzball
Joueur de Blitzball
avatar


MessageSujet: Vos poèmes préférés   Mer 18 Nov - 4:40

Bonjour, petit topic pour pouvoir partager nos goûts en matière poétique...

Je commence avec Baudelaire I love you


Baudelaire : L'Albatros

Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid !
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime en boitant, l'infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.



Baudelaire : Les Chats

Les amoureux fervents et les savants austères
Aiment également, dans leur mûre saison,
Les chats puissants et doux, orgueil de la maison,
Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires.

Amis de la science et de la volupté,
Ils cherchent le silence et l’horreur des ténèbres ;
L’Erèbe les eût pris pour ses coursiers funèbres,
S’ils pouvaient au servage incliner leur fierté.

Ils prennent en songeant les nobles attitudes
Des grands sphinx allongés au fond des solitudes,
Qui semblent s’endormir dans un rêve sans fin ;

Leurs reins féconds sont pleins d’étincelles magiques
Et des parcelles d’or, ainsi qu’un sable fin,
Etoilent vaguement leurs prunelles mystiques.




A vous ...Je reviendrai bientôt vous présenter d 'autres textes ayant ma préférence^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos poèmes préférés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les poèmes d'un Tigre Solitaire
» Les poèmes foireux
» Mes poèmes ratés.
» Un bouquet de romarin
» sonnet de felix arvers ( mes heures perdues)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Salon de Bevelle :: Flood land (le Quotidien de fantasy final) :: Création-
Sauter vers: